EW15-Mediaslemagazine.gif

 

Depuis sa création Médias, le magazine avait connu différentes formules. Des changements successifs sans doute dus, en partie, à la concurrence nombreuse sur le front des émissions médias. Thomas Hugues et son équipe avait donc choisi ces deux dernières saisons de faire de Médias, le magazine, une émission basée plus sur l’analyse et le décryptage du traitement de l’actualité par les médias. Une formule qui faisait plus de cette émission, une émission d’actualité que de médias.

En cette rentrée 2012, l’émission a évolué, sans doute parce que la concurrence s’est considérablement réduite (il n’y a plus que L’hebdo des médias sur Itélé). Cette nouvelle formule laisse toujours beaucoup de place au traitement de l’actualité par les médias mais propose aussi un peu plus de choses sur la vie des médias. Autre nouveauté, Thomas Hugues n’est désormais plus seul en plateau, mais entouré de chroniqueurs au nombre de quatre. Thomas Isle et Alice Antheaume ont conservé leur place, ils accueillent deux petits nouveaux, Jean-Louis Missika sociologue des médias et Anthony Bellanger ancien rédacteur en chef de Courrier International.

L’émission se décompose donc en trois parties. La première propose un édito agréable et fluide. Chaque chroniqueur retient son image de la semaine, toujours axées sur les spécialités de chacun, le net pour Alice Antheaume, l’international pour Anthony Bellanger, l’analyse pour Jean-Louis Missika et la télé plus « grand public » pour Thomas Isle. Une partie intéressante et instructive, même si on peut regretter que les chroniqueurs restent un peu trop dans leur pré carré.

La seconde partie reprend le grand axe des deux années précédentes : l’actualité vue par les médias. Cela reste toujours pertinent mais la qualité varie, selon moi, en fonction des intervenants. Cette partie durant plus de 20 minutes, si le sujet ne nous passionne pas, on passe à côté d’une grande partie de l’émission, dans le cas contraire, on reste scotché au poste.

Chaque semaine, Laëtitia Krupa nous propose le coup de com’. Une immersion dans un fait d’actualité et dans son traitement par les médias. Une mise en abime du traitement par les journalistes (notamment sur le terrain) qui est toujours passionnante pour qui s’intéresse aux médias. On peut noter que le montage et la formule de ce reportage sont très bien construits. Laëtitia Krupa fait partie de l’équipe de Médias le magazine depuis déjà bien longtemps et elle a vraiment beaucoup de talent.

La dernière partie de l’émission est plus axée sur l’actualité des médias. Un invité est interviewé par Thomas Hugues et ses chroniqueurs. On retrouve là les grands classiques d’une émission médias avec un petit plus : l’interview photomaton. Chaque chroniqueur propose une photo à laquelle les invités réagissent.

L’émission se conclue comme l’année dernière par le plateau télé de Thomas Isle. Une chronique toujours très drôle. J’aime beaucoup le ton et la dérision de Thomas Isle qui en plus fait parti des créateurs de Volte face, un jeu que j'aime bien.

Voila pour le fond, concernant la forme, on notera le retour de la musique emblématique de l’émission qui avait disparu depuis deux saisons. Le décor a lui aussi changé, il ressemble étrangement à celui de JT de TF1 (comme vous pouvez le constater grâce à Koothrappali  sur le forum Le Nodal). Sans doute de la nostalgie de la part de Thomas Hugues … ou pas. Notons quand même la disparition de la fameuse table tactile, remplacée dans les premières émissions par des tablettes tactiles pour chaque chroniqueur, ce qui ne servait à rien, et qui ont disparu.

Finalement, l’innovation vient du site de Médias le magazine qui vous permet d’avoir plus d’informations sur chaque sujet abordé dans l’émission en live. Cela permet aussi de réagir en direct à l’émission alors que l’émission est …enregistrée.

En conclusion, je trouve la nouvelle formule de Médias, le magazine plus intéressante et plus rythmée que les saisons précédentes. Une vraie réussite.

Tag(s) : #France 4 - France 5