EW10-VolteFace.gif

 

L’access prime time, c’est un des enjeux stratégiques de France 2 en cette rentrée. En effet, si la chaîne trouve la bonne locomotive à son 20h, elle pourra peut-être renouveler l’exploit de cet été : battre TF1 et son journal.

Pour cela France 2 a lancé lundi deux nouveaux programmes. Un jeu suivi d’un programme court signé Anne Roumanoff, j’y reviendrai lors d’un prochain article.

Le grand manitou des jeux sur la deuxième chaîne, c’est Nagui. Et France2 a décidé de lui faire à nouveau confiance. Il lançait donc lundi soir Volte face qui succédait à N’oubliez pas les paroles (dont l’audience était en baisse en fin de saison dernière), Chéri(e) fais les valises ! (qui n’avait pas vraiment convaincu) et Que le meilleur gagne (dont le come back estival n’avait pas réussi à faire monter l’audimat).

C’est donc avec un jeu inédit et une création française que Nagui va tenter de relever le défi. Oui, ce jeu est bien une création française, même si en voyant le décor et le générique on pourrait penser à un jeu anglo-saxon avec ses jeux de lumières et sa musique angoissante, une mise en scène très réussie.

Le concept était aussi intéressant sur le papier, deux joueurs qui ne se connaissent pas doivent répondre à des questions ensemble, jusqu'à ce que l’un des deux décide de faire Volte face et de remporter (ou pas) les gains. Le passage du concept au concret est quelques fois raté mais ce n’est pas le cas pour Volte face. Le jeu fonctionne très bien, l’idée de mettre les candidats dans deux fauteuils (qui sont jolis mais dont les accessoires, notamment l’accoudoir pour choisir les questions, risquent de ne pas faire long feu, ça doit être de la qualité suédoise !!!) qui traversent le plateau pour ne faire qu’un, illustre bien le principe du jeu. J’ai également trouvé l’idée du choix des questions très bonne. Un début de question et une suite différente en fonction du niveau de difficulté choisi. Bref, un ensemble très réussi.

J’avoue avoir eu deux craintes, d’abord retrouver des candidats comme ceux de Money Drop et d’autres jeux de TF1 qui pendant qu’ils cherchent les réponses parlent, parlent, parlent et parlent encore. Personnellement je trouve cela très agaçant, sans doute ne suis-je pas assez patient et veux avoir la réponse rapidement sans attendre les atermoiements des participants. Ce n’est finalement pas le cas pour Volte face. Seconde crainte que le petit groupe qui accompagne le candidat (et qu’ils ont droit de consulter à chaque coup de buzzer) plombe le rythme et la cohérence du jeu. Heureusement ces séquences sont assez courtes. Le jeu est donc bien construit avec une dynamique vraiment efficace et agréable.

 Quant à Nagui, il reste fidèle à lui-même pour mon plus grand plaisir. A la fois sérieux, quand les circonstances du jeu l’imposent, et vanneur quand il faut détendre l’atmosphère. Un juste équilibre qu’il n’est pas facile à trouver, puisque ce jeu repose à la fois sur la personnalité de ses candidats mais aussi sur une mécanique précise.

 En conclusion, Volte face m’a convaincu. L’audience de deux premières est dans la moyenne de la case de la saison dernière, mais laissons un peu le temps à ce jeu pour trouver son public. Espérons pour Nagui qu’il soit bien la locomotive de l’access de France2 et qu’il ne passe pas … sous un tunnel.

Tag(s) : #France 2