France 3

LGDS92-Leschansonsdabord-NatashaStPier

 

 

 

 

Cette semaine, j’ai décidé de mettre mon grain de SeB dans Les chansons d’abord, la nouvelle émission musicale de France 3.

En fin de saison dernière, je vous avais parlé du projet de cette émission qui était en concurrence avec un autre pour remplacer Chabada de Daniela Lumbroso arrêtée… on ne sait pas vraiment pourquoi.

Cela avait été l’occasion pour moi de vous parler des chanteurs devenus animateurs et inversement. Car le projet était porté par une chanteuse Natasha St-Pier. C’est donc cette émission qui est à l’antenne depuis le début de la saison.

Je me suis donc pourri une partie de mon dimanche pour regarder, pour vous, ce programme. Soyons bien clair, je n’ai regardé qu’un seul numéro et cela m’a suffit. Je ne vais donc pas trop faire de généralités et m’en tenir au fait, à savoir les événements, plutôt les non événements, survenus lors de cette émission.

Et quelle joie pour moi de passer un dimanche en compagnie de Nicoletta, Hélène Segara et Mickaël Miro !!!!

L’émission démarre par… d’abord une chanson, puisque c’est le titre de l’émission. Une chanson à laquelle participe Natasha St-Pier. Elle nous présente ensuite les invités et sa troupe. Une troupe composée de chanteurs qui ont eu un succès jeune et dont on n’a plus jamais entendu parlé comme Sonia Lacen (qui jouait Juliette dans la comédie musicale à succès du début des années 2000), et de participants perdants à The voice ou Nouvelle Star. Comme quoi même France 3 à ses Anges de la télé réalité !!!

Les artistes vendent leur nouvel album en chantant leur nouveau morceau et ils reprennent leurs anciens tubes avec la troupe sous les yeux émerveillés de Natasha St-Pier et du public.

Comme sur France 3 il n’y a pas trop de moyens, on fait quand même court dans les lives car ça coûte cher. La production a trouvé le moyen de remplir le reste de l’émission avec un maximum de chansons grâce a des petits magnétos. Mais il faut justifier ces magnétos qui sont l’occasion de diffuser quelques extrais de clips ou d’anciennes émissions.

Quoi de plus facile, il y a toujours un anniversaire à fêter. Il y a 20 ans Mike Brant nous quittait, retour sur ses plus grands tubes, il y a 30 ans Cloclo lançait un nouveau titre qui allait cartonner, on l’écoute.

Si un jour la production se retrouve à court d’idée, je propose quelques excuses bidons du style, il y a 20 ans la mère de Michel Sardou avait la diarrhée, le chanteur s’est donc rendu à son chevet et c’est sur le chemin qu’il a trouvé ces paroles: Elle coule, elle coule la maladie d’amour !!! Paroles qui seront un peu modifiées ensuite !!!
J’en ai une autre, en octobre 1998, Johnny se retrouve coincé à un feu rouge. En fait le feu est coincé sur le rouge. Il est tellement énervé qu’il crie Allumé le feu, vert !! Il vient de trouver une idée pour son nouveau tube !!!
Il y a 40 ans exactement, Serge Lama est en manque, il se décide a aller voir Les petites femmes de Pigalle. Il pense donc à une chanson qu’il sortira quelques semaines plus tard !!!

Tout cela pour dire qu’il est très facile de trouver un prétexte pour nous balancer des chansons et que cette astuce de la production n’a aucun sens.

A part ça dans Les chansons d’abord :

Tu trouveras... un décor bien cheap, pas très grand et qui ressemble étrangement à celui de Chabada.

Tu trouveras... une ambiance morose malgré les moyens mis en œuvre par la chauffeur de salle.

Tu trouveras... une émission un peu ringarde faite pour un public d’un certain âge.

Tu trouveras... une animatrice qui n’en est pas une à la base, mais qui s’en sort très bien, qui est souriante et agréable, qui sait poser des questions intéressantes et relancer ses invités.

Malgré tout cela sur France 3 le dimanche à 17h… tu trouveras…une pale copie de Chabadada. C’était bien la peine de virer Daniela Lumbroso et de créer tout le buzz qui a suivi, si c’était pour faire la même chose.

Bon je dois vous laisser, vous entendez …. un ange frappe à ma porte !!! A la semaine prochaine.

Par Le Grain de SeB - Publié dans : France 3
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

EW40-Legrandsoir3LouisLaforgePatriciaLoison

 

Il y a un mois, France 3 lançait son nouveau et Grand Soir/3. Une nouvelle formule qui permettait de faire de vraies économies sur les secondes parties de soirée de la chaîne, comme j’en ai déjà parlé ICI.

Au-delà de ce choix conjoncturel, se posait aussi la question de la qualité de ce nouveau rendez-vous d’information.

Le choix du présentateur Louis Laforge m’avait paru judicieux lors de son annonce (je le disais ICI) mais je doutais plus de son duo avec Patricia Loison et de la qualité au niveau du fond.

J’avoue avoir été agréablement surpris sur ces deux aspects. Le duo Laforge / Loison fonctionne parfaitement bien, il semble déjà rodé et on sent une complicité naturelle entre les deux journalistes.

Quant au fond, même s’il est assez classique (un JT puis un débat puis une partie plus culturelle), il est assez intéressant. Le journal est de qualité et n’hésite pas à se pencher en détail sur certains faits d’actualité. Il est à la fois rythmé et intéressant comme l’était déjà le « Petit » Soir 3. Pour la partie débat, Louis Laforge prouve qu’il sait tenir un débat tout en laissant parler les intervenants. Dans le Grand Soir/3, on prend le temps de donner la parole aux invités et ce n’est pas plus mal.
Enfin la dernière partie est assez inégale, en fonction des invités et des thèmes, mais pour une fois, il est accordé une part importante à l’actualité culturelle dans un journal.
On pourra aussi souligner la qualité des quelques pastilles alimentant le Grand Soir/3, notamment le mot du jour sur Twitter qui vient conclure la tranche.

Quoi qu’il en soit l’ensemble est bien ficelé, Louis Laforge est excellent en tant que anchorman, le décor réaménagé pour l’occasion est plutôt beau, quant à la musique du générique, elle fait très, trop, journal et pas assez tranche d’information du soir.

Mais même si le Grand Soir/3 est de qualité et que l’audience n’est pas mauvaise, elle varie en fonction du programme de première partie de soirée et de la concurrence. Se pose une autre question : une chaîne du service public doit-elle offrir en seconde partie de soirée un programme semblable à ceux des chaînes d’information en continu ?

Par Le Grain de SeB - Publié dans : France 3
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

LGDS62-Legrandsoir3.gif

 

 

 

Cette semaine, j’ai décidé de mettre mon grain de SeB dans le Grand Soir 3.

Alors vous allez me demander, c’est quoi donc le Grand Soir 3 ? Eh bien, je vous réponds, c’est la nouvelle formule du Soir 3 qui arrivera sur nos écrans le 25 mars.

Car sous l’arrivée de cette nouvelle formule, pour cette tranche d’information de France 3, se cache deux enjeux majeurs. D’une part, un moyen pour la chaîne de faire des économies pour ces deuxièmes parties de soirée, d’autre part la fusion des rédactions de France 2 et France 3.

Cette semaine, nous avons appris le nom du présentateur de cette tranche, ce sera Louis Laforge et je vous en parle d’ailleurs plus en détails ICI car ce n’est pas le sujet de cette chronique.

Comme je vous le disais, l’arrivée du Grand Soir 3 est une révolution pour la chaîne. Cette tranche d’information sera programmée du lundi au vendredi de 22h30 à 23h30 ce qui fait, tout simplement, disparaître les secondes parties de soirée de la chaîne. Actuellement, la première partie de soirée se termine vers 22h30, vient ensuite le Soir 3 et à 23h00 débute l’émission de seconde partie de soirée comme par exemple L’ombre de doute, un magazine d’histoire ou Ce soir ou jamais de Frédéric Taddeï. Exit donc toutes ces émissions à partir du 25 mars. Celle qui fonctionne le plus, à savoir Ce soir ou jamais, est transférée sur France 2.
La direction a une notion bizarre de la répartition des programmes entre les chaînes, les programmes qui fonctionnent sur France 3 vont sur France 2, et les programmes vieillissant de France 2 vont sur France 3, après ils viendront pas pleurer que les audiences de France 3 sont en baisse. 

 
Alors, outre le fait que ce changement permet à France 2 de récupérer une émission qualitative et qui fait de l’audience, cela change considérablement le coût de la grille de France 3.

Alors qu’actuellement la chaîne paye chacune des émissions qu’elle diffuse en seconde partie de soirée et que, bien généralement, l’audience ne suit pas vraiment,  à partir du 25 mars, le Grand Soir 3 leur coûtera beaucoup, beaucoup moins cher. Car pour cette tranche d’information d’une heure, les coûts ne vont quasiment pas varier en comparaison de ceux du Soir 3 actuel. Le même plateau, la même équipe rédactionnelle, le même nombre de techniciens et la même rédaction, qui prépare juste une dizaine de minutes de reportage en plus, car le reste, ce sera du débat et comme les intervenants viennent gratuitement, c’est très rentable.
Le seul coût supplémentaire sera le salaire de Louis Laforge puisque l’actuelle présentatrice du Soir 3, Patricia Loison, continuera à présenter le journal du Grand Soir 3. Il n’y a donc pas besoin d’avoir fait une grande école pour s’apercevoir que France 3 fera désormais, chaque soir, l’économie d’une émission produite en externe. Et même si le Grand Soir 3 ne fait pas plus d’audience que les émissions diffusées actuellement cela ne posera de problèmes à personne.

La chaîne avait déjà tenté l’expérience en 2006 en diffusant chaque soir à 22h30 Ce soir ou jamais, émission produite en partie en interne, qui intégrait le Soir 3. Entre temps les directions de chaîne ont changé et finalement, on revient un peu au point de départ. Sauf que, désormais, on aura droit tous les soirs à une tranche d’information au lieu d’une émission culturelle, ce qui est un peu dommage.

Car si on veut voir une grande tranche d’information à 22h30, il suffit de se brancher sur Itélé, LCI ou BFMTV, et on peut donc que se désoler de voir une chaîne publique proposer la même chose qu’une chaîne d’information en continu. Il y a 15 ans ce Grand Soir 3 aurait paru être novateur, aujourd’hui il n’apparait que comme un moyen de faire des économies dans un service public aux difficultés économiques grandissantes, depuis la fin de la publicité après 20h.

Mais ce Grand Soir 3 ne représente pas qu’un enjeu économique, il représente aussi un enjeu social. Car cette nouvelle tranche d’information ressemble à un moyen d’acheter les journalistes de France 3, réfractaires à la fusion des rédactions de France 2 et de France 3.
En effet, le jour de l’annonce de l’arrivée de Louis Laforge en tant que présentateur du Grand Soir 3, on apprenait que la rédaction nationale de France 3 avait voté à 82,85% contre le rapprochement des rédactions des deux chaînes.

La direction de France Télévisions sous l’impulsion de son directeur de l’information, Thierry Thuillier, a mis en place un projet baptisé « Info 2015 » dont le but est de rassembler les rédactions de France 2, de France 3 et de FranceTVinfo, la plateforme Internet du groupe. Mais la rédaction de France 3 voit dans ce projet un moyen de faire de l’info de France 3 la cinquième roue du carrosse de France Télévisions.

Pourtant une réforme est nécessaire. Elle a déjà été engagée depuis quelques années maintenant, puisque, lorsqu’il y a un événement d’actualité, les moyens du groupe France Télévisons sont désormais mutualisés. Auparavant sur un événement comme l’arrivée de Florence Cassez en France, il y aurait eu une équipe de France 2, (journaliste, cameraman et preneur de son et un camion régie), une équipe de France 3 et éventuellement une équipe de France 3 Ile de France. Désormais il y a bien deux équipes ce qui permet d’avoir deux fois plus d’images aux deux rédactions, mais un seul car régie pour réaliser les duplex dans les JTs des chaînes. Et lorsque l’événement est d’une moindre importance il n’y a plus qu’une seule et unique équipe.  Mais malgré cette amélioration importante, il reste encore de nombreux doublons entre les rédactions des chaînes. En tout cas la direction montre l’exemple puisque depuis l’arrivée de Rémy Pflimlin l’organigramme de la direction de l’information a changé. Alors que sous Patrick De Carolis, il y avait un directeur de l’information pour France 2 (une directrice en l’occurrence) et un directeur de l’information pour France 3, il n’y en a désormais qu’un seul.

C’est dans la perspective d’une uniformisation de ces antennes, mais aussi dans la perspective de réaliser de nombreuses économies, qu’a été créé le projet « Info 2015 ». Car ce projet de mutualisation concerne aussi bien les journalistes, que les techniciens et le personnel administratif des rédactions.

Selon Patrice Marchuret, interviewé sur Europe 1, la rédaction nationale de France 3 représente seulement 60 millions d’€uros sur un budget global de 850 millions d’€uros pour France 3 et 2 milliards 4  d’€uros de budget pour France Télévisions ce qui représente, soit une goutte d’eau selon lui.

Mais ces chiffres ne reflètent pas réellement le coût de l’information à France 3. Car l’ensemble des rédactions régionales et locales n’est pas pris en compte puisqu’elles sont intégrées aux budgets de différentes stations régionales de France 3.

Alors, bien sûr, on peut comprendre la peur des journalistes de France 3 de se retrouver intégrés à la rédaction de France 2 et pas à une rédaction commune aux deux chaînes et de voir des journaux semblables sur France 2 et France 3.

Mais finalement la solution ne serait-elle pas que la rédaction nationale de France 3 soit intégrée à celle de France 2 pour proposer sur France 2 une  grande rédaction nationale et internationale et des journaux d’une encore plus grande qualité, avec, pourquoi pas, une émission d’information à 19h sur France 2, comme le propose Laurent Delahousse depuis quelques années, mais qui est toujours refusée car en concurrence avec le 19/20. France 3 pourrait alors proposer une information régionale et locale, à la fois qualitative et de proximité. La chaîne serait alors encore plus la chaîne des régions.

Mais 2015 est loin, et les éventuels projets de refonte ont du mal à aboutir, alors sans doute que pour calmer le jeu Thierry Thuillier a proposé l’idée du Grand Soir 3. Une nouvelle tranche pour faire des économies mais aussi sans doute pour faire passer la pilule avant d’autres à venir.

conseils1  

Ce soir, mercredi 30 janvier, je vous avoue que ce soir je vais rentrer et me brancher sur M6 à 20h50 pour regarder Cauchemar en cuisine. Philippe Etchebest, grand chef de notre région, va tenter de remettre de l’ordre dans un restaurant à Juan les pins tenu par deux frères siciliens de 70 et 80 ans !!!! La rencontre risque d’être explosive.

Je vous propose dimanche soir le 3 février de savourer Shutter Island de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo Grill, un film qui allie suspense, grands acteurs et grand réalisateur, à voir ou à revoir sans aucune hésitation.

Lundi 4 février, je vous conseille de regarder NT1 pour découvrir la nouvelle version du Bachelor, le gentleman célibataire, et savoir si grâce au recyclage d’anciennes émissions sur la TNT, on va pouvoir remplir la poubelle jaune ou la poubelle verte. Et puis les filles, ce sera un moyen pour vous de critiquer les prétendantes…

Mardi 5 février à 23h20 sur TF1, je vous conseille de regarder 24 heures aux urgences. Les producteurs de Baby boom, dont je vous avais parlé lors d’une chronique l’année dernière, avait sans doute besoin d’argent. Ils ont donc repris le même principe que Baby boom en posant cette fois-ci leurs caméras aux urgences d’un hôpital de Montpellier. Je vous laisse découvrir le résultat et vous en parle prochainement sur le blog.

Voilà pour ma sélection de la semaine, je vous laisse car je dois rentrer. Mes prétendantes attendent leur bachelor, enfin moi je suis plutôt le bachelcuivre c’est la même chose mais avec beaucoup moins de moyen. Allez à la semaine prochaine.

Par Le Grain de SeB - Publié dans : France 3
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

EW31-LouisLaforgeGrandSoir3

 

France 3 a annoncé hier qui serait le présentateur du Grand Soir 3 aux côtés de Patricia Loison et l’heureux élu est Louis Laforge.

Je reviendrai plus en détails, dans la semaine, sur ce Grand Soir 3 qui remplacera dès le 25 mars l’ensemble des programmes de deuxième partie de soirée de la chaîne et je vais plutôt m’attacher au choix de son présentateur.

Selon moi, Louis Laforge représente un choix judicieux. Il est bien connu des téléspectateurs de France 3 puisqu’il présente depuis 2005 Des racines et des ailes (émission qu’il continuera à présenter). Et surtout il a une vraie connaissance de la rédaction de France 3, c’est d’ailleurs pour cette raison que Julian Bugier n’a pas été choisi. Car Louis Laforge a fait quasiment toute sa carrière à l’information de France 3. Il parcourt, dans un premier temps, les stations régionales avant de d’assurer la présentation des JTs de France 3 Méditerranée. Il devient ensuite le joker de Catherine Matausch puis de Laurent Bignolas avant de présenter le Soir 3 Week-end puis le 12/13 et le 19/20 Week-end. En 2004, il présente déjà le Soir 3 en duo, aux cotés d’une certaine Audrey Pulvar. Il a également assuré l’intérim de Maire Drucker au Soir 3 durant la campagne présidentielle de 2007.

Cette forte expérience dans la présentation d’un JT et dans la connaissance de la rédaction est certes un atout pour cette nouvelle formule du Soir 3 mais marque également un petit retour en arrière. On peut légitimement se demander si certains présentateurs, voire jokers, actuellement en poste n’auraient pas également mérité le poste, je pense notamment à Samuel Etienne (un temps pressenti, mais qui a peut-être préféré rester au 12/13), à Francis Letellier (présentateur du Soir 3 Week-end) ou à Florian Ringuedé pour ne parler que des hommes, puisque France3 souhaitait à priori un binôme mixte.

Quoi qu’il en soit le plus important sera le fond de cette nouvelle édition et la répartition des rôles avec Patricia Louison. Pour connaître tout cela, il faudra attendre le 25 mars et bien sûr je ne manquerai pas de donner mon avis…

Par Le Grain de SeB - Publié dans : France 3
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

EW29-HarrySebastienFolin

 

En novembre dernier, France 3 a lancé un nouveau jeu pour ses fins d’après-midi. La chaîne pensait sans doute que trois jeux à la suite Des chiffres et des lettres, Slam et Questions pour un champion ne suffisaient pas, alors Harry a donc fait son apparition.

Harry est un smiley qui fait jouer les candidats en découpant les mots. Oui, a priori rien de bien transcendant. Mais en regardant la première épreuve, on se torture les méninges pour trouver le mot mystère et on se prend finalement au jeu. Malheureusement, le jeu perd un peu de son intérêt, à mon sens, car l’ensemble des manches et la finale utilisent les mêmes principes, avec quelques variantes. Cela rend l’ensemble un peu redondant à mon gout. Mais après tout je ne suis absolument pas la cible de ce jeu et le public ciblé, les personnes d’un certain âge dirons-nous, doivent y trouver leur compte.

Quant au présentateur Sébastien Folin, il s’en sort plutôt bien pour son premier jeu. A l’aise, agréable et sympathique avec les candidats, il a une bonne répartie et une bonne humeur contagieuse. Ce qui me fait dire qu’il est sans doute un des animateurs les plus sous exploités du PAF alors qu’il est capable de faire des choses totalement différentes : la météo, des jeux, Vidéo Gag, des émissions documentaires, des magazines scientifiques, des émissions culturelles, des émissions musicales et même de la radio. Bref, il sait tout faire, et le fait bien pourtant personne ne semble s’en apercevoir.

Pour finir un petit mot de la mise en scène et du décor d’Harry. J’avoue qu’en voyant les  images du pilote ICI,  j’avais trouvé le plateau digne d’un jeu d’access prime time. Sauf que le décor qui a finalement été retenu fait beaucoup plus cheap. Sans doute que les dirigeants de la chaîne n’ont pas donné à la production les mêmes moyens qui avaient été utilisés pour le pilote mais aussi qu’un décor un peu trop « à la TF1 » risquait de faire fuir les téléspectateurs.

Quoi qu’il en soit et même si je ne suis pas la cible de ce jeu, il a le mérite d’exister. Donc même si on peut reprocher à France 3 d’enchainer les jeux en fin d’après-midi, c’est toujours mieux que de rediffuser les aventures d’un vieux commissaire allemand dont je vais vous faire deviner le nom à la manière de Harry RI DE CK R !!!

Par Le Grain de SeB - Publié dans : France 3
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés